Selon la british library

Aller en bas

Selon la british library

Message par Invité le Mer 20 Fév 2008 - 12:57

Je vous transmet un article qui m'a plus que j'ai pu trouver ici : http://www.newzy.fr/techno/les-futurs-internautes-sont-deja-de-mauvais-eleves-3.html

Qu'en pensez vous ?

-------------------------------------------------------

Les futurs internautes sont déjà de mauvais élèves

Ils sont nés après 1993, ont grandi avec Internet, préfèrent les “highly digested contents” et font partie de la “Google Generation”. Ils, ce sont les internautes de demain, mais aussi le thème central de la dernière étude commandée par la British Library, intitulée “Information behaviour of the researcher".

Cette étude, très ambitieuse et stratégique, visait à établir un portrait pertinent de cette génération numérique et à dresser un panorama constructif de la consommation d’information dans les dix prochaines années. Toujours, bien sûr, en gardant les yeux rivés sur le travail des bibliothèques.

Résultat, le champ est vaste et les résultats aussi riches que nombreux : du contexte actuel ( “ How do people currently behave in virtual libraries ? ” ) à l’anticipation digitale ( “ what might the information environment be like in 2017 ? ” ) en passant par le phénomène des réseaux sociaux (“ the social networking phenomenon : is it important ? ” ) ou encore par l’analyse de la “Google Generation” ( “ google generation: myth or reality ? ” ), les responsables de cette étude nous apportent de solides et dérangeantes informations.

Un triste portrait de la “Google Generation”

On apprend ainsi, dans les grandes lignes, que :

- L’information digitale met en danger tous les intermédiaires actuels de la diffusion d’information, puisque l’ère digitale se caractérise par un “choix immense, un accès facilité et des applications simplissimes”,

- Le comportement de recherche d’information est globalement marqué par une horizontalité, des rebonds incessants (zapping), comportement qui soulève de sérieux enjeux : "users are promiscuous, diverse and volatile and it is clear that these behaviours represent a serious challenges for traditional information providers".

- Les internautes passent autant de temps à chercher l’information qu’à la consulter. Le temps moyen passé sur un site d’information ou sur la lecture d’un e-book oscille entre 4 et 8 minutes, ce qui tend à prouver qu’un nouveau mode de lecture a émergé.

- La rapidité de consommation de l’information empêche la “Google Generation” d’évaluer correctement la validité d’un contenu.
Les jeunes internautes privilégient l’instantané au détriment d’une vision globale, stratégique et efficiente.

- Les jeunes internautes ont une vision très restrictive du cyberespace et se concentrent naturellement sur des référents populaires (devinez lesquels) : "the search engine, be that Yahoo or Google, becomes the primary brand that they associate with the Internet".

- Le comportement et les préférences des plus jeunes deviendront, d’ici les dix prochaines années, des normes “académiques” de consommation d’information. Les futurs internautes privilégieront les outils on line les plus simples d’utilisation, considérés aujourd’hui comme suffisants par les plus jeunes… ce qui induit un niveau minimal de compétences.

- La propriété intellectuelle perd en légitimité aux yeux d’une population “copy&paste”… Sans parler des points qui touchent principalement aux enjeux marketing des libraires, même si certaines recommandations peuvent intéresser tous les secteurs de l’économie et de la culture. Par exemple, sur le sujet des réseaux sociaux, une remarque qui mérite d’être relevée : "There is a big difference between “being where our users are” and “being USEFUL to our users where they are”.

Quel avenir pour la nouvelle population numérique ?

Dans l’ensemble donc, l’étude met à mal la “Google Generation” en la présentant comme une population au jugement simpliste et aux compétences réduites, tout en précisant qu’elle signe la mort des médias non interactifs comme la presse papier ou la télévision. Quel étrange paradoxe que le rejet de la passivité et la réduction du regard critique…

Cette étude est certainement l’une des plus passionnantes de l’année 2007, puisqu’elle a le don d’alerter sur les dangers de la consommation numérique, sur l’éducation digitale de la “Google Generation” (visiblement une réalité) et sur certaines croyances erronées.

Non, les futurs internautes ne sont pas experts en recherche d’information. Globalement, ils ne sont pas non plus capables d’évaluer la pertinence des données récoltées.

Toutefois, ils annoncent, par leur comportement, l’avènement du Web sémantique : un Web où le langage naturel, détaché de ses nuances, sera la norme dans la recherche d’information.

Sources : L'étude de la British Library et News.fr

Plus Sur le Web :
COMPLETEMENT [AD] DICTED

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par passante le Mer 20 Fév 2008 - 17:42

écoute! internet n'a que 12 ans, si je ne m'aberre, il est trop tôt pour se faire un jugement

par contre, deux dangers majeurs sont avérés:
- être accro au net comme à une drogue
-être la proie de killers

ceci dit, avant 39/45, la TSF faisait figure d'oeuvre du diable captant les âmes faibles
ensuite, la TV eut la même réputation dans les années 70/80, foi de Vioque !

nous avons su utiliser les deux médias vaille que vaille, en protéger nos têtes blondes
que l'on nous diabolise systématiquement tout progrès est récurrent au cours des siècles écoulés

le procès fait au net s'inscrit pour moi dans le tic anti-nouveauté, pis dans la frilosité du lendemain et le déni de la réalité

le fond du problème est et restera toujours la façon d'utiliser les outils fantastiques
le rôle des parents, des enseignants, de tous les adultes, il est là
pas la peine de s'exciter contre, mieux vaut s'en servir judicieusement et y guider nos gosses


nous avons toujours trouvé la voie
pas de suite, d'accord
mais cette fois-ci encore, on y arrivera

mon ahurissement vient du fait qu'un adulte, par la magie du net, offre un climat malsain paré de vertus à ch... pour y entraîner nos gosses
tu vois, c'est un crime contre l'Humain qui se passe là

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Invité le Mer 20 Fév 2008 - 18:09

C'est a la fin des années 50 que les premieres idées de réseaux informatique sont apparues.

En 1974 alors que je n'étais pas encore né, Monsieur Vinton Cerf a imaginé les protocoles qui servent encore aujourd'hui a communiquer sur ce forum. En 1976 il fera des tests avec l'armée, et a partir de 1979/1980, internet partait a la conquête du monde pour se populariser effectivement il y a environ 12 ans avec les startups qui ont contribuées a son explosion comme on peut voir sur le graphique d'un des liens proposés :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vinton_G._Cerf
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_d%27Internet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Internet

Personnellement je suis complètement accroc, c'est mon mode de vie maintenant et que quelqu'un exploite un futur projet politique sur la toile dans le but de s'enrichir, ca ne me plait pas du tout. Le problème étant que le développement est tres rapide et que le marketting est de plus en plus ingénieux pour nous manipuler.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par passante le Mer 20 Fév 2008 - 18:21

Ludominator666 a écrit:
Personnellement je suis complètement accroc

tu me fais peur
accro comment? tu ne sors plus? tu perds ton tissu social? tu manges sur ton clavier? tu n'as que le PC comme occupation?
brrrrrr, dis-moi que je me trompe, ça fout les j'tons!

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par passante le Mer 20 Fév 2008 - 18:26

Ludominator666 a écrit:....que quelqu'un exploite un futur projet politique sur la toile dans le but de s'enrichir, ca ne me plait pas du tout.
un politique qui s'enrichit, toile ou pas toile, c'est moche
plus moche: il crée une ambiance pourrie pour les moutards


Le problème étant que le développement est tres rapide et que le marketting est de plus en plus ingénieux pour nous manipuler.
vrai
donc, un peu de recul de temps à autre
un bol d'air frais
une discussion avec les potes pour "refaire le monde", détendus et bavards

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Invité le Mer 20 Fév 2008 - 18:33

il y a un peu de vrai dans ce que tu dis, a part peut etre pour le tissu social, j'ai toujours été avec des scientifiques dans les études et je suis resté avec eux par la suite. Tu peux meme rajouter "passer la nuit au bureau" dans la liste !

Parfois je prend des vacances quand même pour voir d'autres trucs, là je commence a décrocher un peu, je ne vais pas vivre comme ça toute ma vie, il faut savoir se retirer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par passante le Mer 20 Fév 2008 - 19:08

Ludominator666 a écrit:
Parfois je prend des vacances quand même pour voir d'autres trucs, là je commence a décrocher un peu, je ne vais pas vivre comme ça toute ma vie, il faut savoir se retirer.

au début, j'ai traversé une phase accro: du lit, je passais à la bécane pour la mettre en route, puis seulement après, p'tit déj' et toilette

lorsque le cas s'est aggravé Very Happy affraid oulala, j'ai sévi

le croiras-tu? aucune souffrance à réduire l'assiduité
condition nécessaire et indispensable: ne pas allumer la machine
règles de vie : sortir chaque jour, "cultiver son jardin", petites bouffes entre potes , vaquer ailleurs qu'autour du monstre etc... le passage accro est quasi inévitable

pas incontournable si l'on se secoue à temps ( genre secouer un prunier lol! )

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Invité le Mer 20 Fév 2008 - 19:23

c'est dingue, je vois que ca touche toutes les générations, mes parents ne connaissent pas encore, peut etre s'y mettront ils un jour Smile

Moi c'est un peu different, car je bosse la dedans donc la tentation est la en permanence et les nouvelles technologies de l'information et de la communication sont des sujets de discussion inévitables.

Mais bon, ce n'est pas l'enfer non plus et puis je peux faire autre chose comme job si jamais ca devient handicapant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par passante le Mer 20 Fév 2008 - 19:40

Ludominator666 a écrit:c'est dingue, je vois que ca touche toutes les générations, mes parents ne connaissent pas encore, peut etre s'y mettront ils un jour Smile

Moi c'est un peu different, car je bosse la dedans donc la tentation est la en permanence et les nouvelles technologies de l'information et de la communication sont des sujets de discussion inévitables.

Mais bon, ce n'est pas l'enfer non plus et puis je peux faire autre chose comme job si jamais ca devient handicapant.

autour de moi, la tentation est grande pour les retraités qui s'y mettent Very Happy
même s'il y a danger de phase momentanément accro, qu'ils s'y mettent tous, sinon, ils resteront au bord du chemin de la vie

qui te fait croire que notre âge canonique bounce nous nimbe d'une sagesse sans faille? Razz

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Invité le Mer 20 Fév 2008 - 19:50

probablement que la sagesse n'est pas sans failles, seulement je constate que tu as du recul, l'expérience et la passion du domaine dans lequel tu as exercé, tu participes et tu respectes tout le monde. Tu donnes de ton temps et je ne sais pas si je serais capable un jour d'en faire de la sorte ni même de me mettre a des technologies du futur qui sortiront quand je serais moi aussi retraité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par passante le Mer 20 Fév 2008 - 20:26

Ludominator666 a écrit: Tu donnes de ton temps et je ne sais pas si je serais capable un jour d'en faire de la sorte ni même de me mettre a des technologies du futur qui sortiront quand je serais moi aussi retraité.

tu pleureras des larmes de sang en-dedans tant c'est dur, mais tu le feras
tu ne peux pas être plus nouille que je le fus devant la bécane ! im-po-ssi-ble !


tu le feras !
sais-tu pourquoi? parce que traverser l'impossible est jubilatoire
parce que tu tombes sur l'inattendu heureux ! le jour où j'ai éclaté de rire devant le monstre , ma surprise était totale
d'ailleurs, j'étais piégée: combien de fois leur ai-je dit qu'ils peuvent y arriver? que traverser la difficulté donne une sensation légitime de victoire enivrante ?
alors, comment voulais-tu que je me dégonfle? au risque de me renier? de leur avoir menti ?

aimer son métier jusqu'au bout, jusqu'au dernier jour, est un hasard, un cadeau de la vie
merci la vie
merci mes "adorables affreux"( ma tendresse est un peu "musclée")
merci les parents des chères têtes blondes
merci au triangle d'or qu'ils ont accepté de créer: élèves-parents-enseignant


pas de merci à qui veut casser cela

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par KaXz le Mer 20 Fév 2008 - 21:17

"Quand on aime on ne compte pas" dit le proverbe, c'est vrai pour l'argent pour le temps pour les sacrifices qu'on fait sans s'en rendre compte.

Pour ce qui est de l'étude sur les jeunes, mouais jsuis pas convaincu pour tout. J'ai déjà lu cette histoire de "les jeunes cliquent plus vite mais cherchent plus mal", je crois que c'est vrai.
Par contre quant aux dangers de l'information digitale, comme l'a souligné passante c'est un procès qu'on fait a chaque évolution des médias.
Je me rappelle encore d'un reportage chronologique ou respectivement Brassens, un membre des Stones et je sais plus qui parlait de l'évolution du vinyle à la cassette audio (K7) et de la K7 au CD.
A 25 ans de différence entre les deux réactions c'est la même question, "z'avez pas peur qu'on puisse tout copier plus facilement ?" etc etc
Ca a été pareil pour le DVD et ca sera pareil dans 6 mois pour le BluRay...

Je m'éloigne du concept d'information digitale c'est vrai,n mais ca reste qu'on consomme l'information plus vite, qu'elle devient plus modulable, triable, gratuite, et je manque un paquet d'adjectif j'en suis sur, ca n'a pas que des mauvais cotés, heureusement =/

KaXz
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 221
Localisation : Sous un soleil tropical
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Invité le Mer 20 Fév 2008 - 21:48

A quand payepourquonfassetesdevoirs.com ? Ou pire, payepourquonredigetathese.com ? C'est exagéré mais ca va tellement vite maintenant !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par passante le Jeu 21 Fév 2008 - 3:19

arrêtez, les mecs, vous allez me saper le moral...heu...pas vrai! faudra vous lever plus tôt Very Happy


demandez un conseil informatique à un as du net....cours toujours mon lapin! l il ne vous le donnera pas !
rétention? difficultés à expliquer? j'ignore

de là à pondre une thèse pour un tout-m'est-dû-tout-de-suite, ça n'aura pas lieu
sauf contre espèces sonnantes et trébuchantes...

pour l'info ingérée de traviole, rien n'est nouveau sous le soleil
t'as toujours eu une masse? une majorité? ...qui jouait les éponges ... sans tri bien sûr
qui rejetait du n'importe quoi
le net n'y est pour rien! c'est une donne de la nature humaine, elle ne veut pas faire une pause pour penser par elle-même

anecdote:
une amie
cultivée, intelligente, à qui tu ne la fais pas
une de ses amies lui raconte que les fruits d'un hypermarché de l'est cachent en leur sein coupable des serpents tueurs, genre serpents-minute
elle n'a compris l'aberration que lorsque j'ai téléphoné , micro ouvert, au journal du coin , hilare: bah! c'est le marronnier!
puis au jardin zoologique qui m'a prise de haut: ces serpents ne survivent pas au voyage (en mer et en container)

à regret elle a abandonné le scoop, elle y croyait tant, son amie est si fiable...


à propos du net, qui n'est pas sans danger ou dérive possibles, il serait idiot de tomber dans la rumeur, "le media le plus puissant" selon kapferer

vous qui êtes jeunes, c'est bien de vous méfier, de tout passer au crible de votre jugement
laissez-moi l'espoir...ou l'illusion... que vous n'en serez pas pour autant désabusés et aigris avant l'âge
crotte! avant quel âge!...OK! avant 120 ans! ça vous va?

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par KaXz le Jeu 21 Fév 2008 - 6:31

En informatique c'est exacerbé mais c'est un trait qui ressort finalement dans toute chose. L'élite répugne à instruire l'ignare. Dommage parce que fondamentalement, si tous les ignares étaient formés, logiquement on ne pourrait s'en porter que mieux.

Cultivons l'élitisme ! Gardons les ignorants ignares, gardons notre pouvoir du savoir !
Tel est le malheureux fonctionnement de notre société, sous tous ses aspects...

KaXz
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 221
Localisation : Sous un soleil tropical
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Invité le Jeu 21 Fév 2008 - 17:58

l'imprimante d'objet ASAP vite !!! je suis sérieux.
-------------------------------
Ce 7 février 2020, c’est la fête chez Léa et Mathis. Pour célébrer une promo, Léa a décidé d’inviter tous ses copains heu… de promo justement. En deux coups de cuillère à pot, la jeune cadresse improvise une fondue aux spaghettis, un must de la tendance antilight 2020. Sauf que.
Il n’y a plus assez d’assiettes depuis que sa petite Gertrude a cassé le service en céramique. Bah… Ce n’est pas ce genre de détails qui va arrêter Léa. Elle verse la vaisselle cassée dans son FabLab et achète en ligne un nouveau service à fondue designé par Ora-ïto. En moins de 30 minutes, sa machine à fabriquer des objets recycle la céramique en miettes et imprime en 3D une douzaine de récipients. Les assiettes sont assorties de petits cratères très pratiques pour les sauces. Et d’un bol en spirale pour tourner les spaghettis. Sauf que.

Il n’y a plus de spaghettis et les magasins sont fermés. Bah… Ce n’est pas le genre de détail qui arrête Mathis. Il n’est pas cordon bleu pour deux sous mais il sait se servir de FabCook, le dernier robot moléculaire de MouliSeb. Le jeune ingénieur verse quelques œufs, un peu de farine dans la machine et en dix minutes, les molécules s’assemblent. Les pâtes sont prêtes. Et al dente tant qu’à faire.

20 heures. Toute la promo débarque. Avec des consorts en prime. Ça, c’était pas prévu. Pendant que tout le monde trinque avec un chablis 2008 (un vrai celui-là), Mathis fouille dans sa réserve à Plastex où traîne un panneau de basket. Il suffit de le désosser et de l’injecter dans le FabLab pour le transformer en n’importe quel objet. Il y a largement de quoi usiner six chaises supplémentaires. Comme on fête une promo, autant télécharger un bon designer. Ce sera un modèle vintage de Zaha Hadid 2011. Et sept chablis plus tard, les invités assemblent des sièges avant de s’asseoir autour de la fondue aux spaguettes.

Pendant ce temps, les enfants se sont enfermés dans la PlayRoom. Pour éviter d’avoir les veilleuses, ils ont rangé tous les appareils dans les tiroirs et ceux-ci se sont éteints. Ils ont allumé un quadriprojo inséré dans un vieil iPhone 3.0 et un paysage est apparu sur les quatre murs. « Papa m’a dit qu’avant, on jouait en face d’un truc en verre », s’amuse Gertrude. Papa est aussi président des dorkBot du coin, il a bricolé quelques gants de cuisine et bonnets de bain munis de capteurs. Les gamins ont enfilé leurs accessoires et des représentations d’hommes préhistoriques sont apparues sur le mur. Ils se sont alors tous emparés des vieux mobiles, des massues ont poussé entre leurs paumes néanderthaliennes… La baston en réalité augmentée pouvait commencer.
Vers 22 heures, Mathis jeta un œil par la fenêtre et vit quelques éclairs ponctués de rires illuminer le jardin. Les enfants jouaient à switch-maillard, encore une création des dorkBot. Comme la plupart des kids de leur âge, ils s’habillaient tous en vêtements sociaux qui vibraient lorsqu’un possesseur de la même marque passe à deux mètres. Les dorkBot avaient adjoint une fonction lumineuse à ces gadgets. La nuit, quand deux enfants Bonpoint ou Hopscotch se frôlaient, ils s’éclairaient comme des lucioles…
– C’est l’heure, gronda Mathis.
– Oh !, on veut un concert de feuilles avant de dormir, pleurnicha Gertrude.
– OK, mais pas plus d’une minute… Dans la chambre, le yuka bardé de capteurs commença à fredonner une berceuse… Mathis télécommanda à son R2D2 de débarrasser la table...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par passante le Jeu 21 Fév 2008 - 18:13

oskouuuuuuuuuuuuuuuuuuurs

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par KaXz le Jeu 21 Fév 2008 - 18:52

Mouais les trucs de prévision du futur c'est toujours a coté de la plaque ^^ Rappelez vous qu'en l'an 2000 on devait avoir des voitures volantes, tout ca parce qu'ils s'intéressaient aux protoypes de la NASA :p

L'imprimante 3D existe, mais on repassera pour la céramique parce que pour l'instant a par de la résine, on sait pas faire grand chose.

Enfin c'est toujours amusant de lire ce genre de délire futuriste ^^

KaXz
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 221
Localisation : Sous un soleil tropical
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Thank_you_satan le Sam 23 Fév 2008 - 2:23

Ludominator666 a écrit:tu manges sur ton clavier?
fô pas faire ça : ça bloque les touches.

Thank_you_satan

Nombre de messages : 180
Localisation : Quelque part par là, non un plus à l'est, remonte un peu, oui c'est bien là.
Emploi : Fumiste (enfin, prof, quoi....)
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par passante le Sam 23 Fév 2008 - 2:25

il mange p'têt' proprement... hahahaha

passante

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par labaudroie le Mar 4 Mar 2008 - 1:17

Ben oui ça vient à peine de commencer internet, c'est peut être même limite pour parler de web 2.0 ?.

labaudroie

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Cripure le Mar 4 Mar 2008 - 2:06

Ludominator666 a écrit:A quand payepourquonfassetesdevoirs.com ? Ou pire, payepourquonredigetathese.com ? C'est exagéré mais ca va tellement vite maintenant !

Vous êtes naïf. Quand je donne un devoir à la maison, figurez-vous que j'ai un budget. En effet, quand je trouve des bribes de copies d'agreg dans une copie de 1e, je tape la phrase dans google. Et je trouve. Mais c'est la plupart du temps un lien vers un site payant qui fournit des corrigés (2 appels surtaxés en général). Et souvent, je paye. Histoire d'avoir la page, de l'imprimer, et de l'agraffer à la copie notée 0.

Cripure

Nombre de messages : 234
Age : 53
Emploi : professeur agrégé de lettres classiques
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Cripure le Mar 4 Mar 2008 - 2:08

Quant aux prédictions futuristes, effectivement, bof. Ceci dit, ce que nous recherchons sur le net, c'est le confort de la communauté, bien souvent. Je suis très sceptique sur le développement de l'esprit critique quand tout, sur le net, facilite ma paresse et me permet d'échapper à ce que je ne veux pas ou juge a priori trop dur.

Cripure

Nombre de messages : 234
Age : 53
Emploi : professeur agrégé de lettres classiques
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Invité le Mar 4 Mar 2008 - 5:33

Cripure, tu payes pour faire ton job ? Il faudra réformer l'EN pour rembourser les notes de frais maintenant Smile Bravo pour ton dévouement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon la british library

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum